Dimension temporelle et taux de change d’équilibre


Cette recherche a été motivée par deux types de critique portant sur les taux de change d’équilibre. Le premier type de critique porte sur les incertitudes entourant les estimations de taux de change d’équilibre, et le second type de critique promeut l’idée qu’un modèle particulier de taux de change d’équilibre est meilleur que les autres.


Dans un cadre théorique unifié introduit par López-Villavicencio et al. (2012), nous analysons les deux principaux modèles de taux de change d’équilibre, à savoir, le taux de change d’équilibre fondamental (FEER) et le taux de change d’équilibre comportemental (BEER). Afin de comprendre les interactions entre ces deux mesures, nous étudions en détail la dimension temporelle. Le cas des États-Unis illustrera notre analyse qui met en avant les changements structurels en matière de compétitivité, la dynamique des positions extérieures nettes et les effets de valorisation pour expliquer les divergences.